JVC 1504 - Projet 55 - La gestion de l’éclairage dans un bâtiment performant 1-5

Je vais Construire & rénover : l’éclairage

Un nouvel article de « Je vais Construire et rénover » : La gestion de l’éclairage dans un bâtiment performant.

Cette série traite des différents aspects du Projet 55. Contactez-nous pour obtenir l’article en entier !

 

L’éclairage est souvent peu pris en compte dans la réflexion sur les bâtiments durables. Le lien entre sa gestion et l’économie d’énergie n’est pas aussi clair et direct que pour la maîtrise de la ventilation, par exemple. Pourtant, avec les hautes performances énergétiques que les bâtiments atteignent aujourd’hui, un éclairage conçu pour être efficient peut faire la différence.

 

LE CONFORT EN LIGNE DE MIRE, MAIS PAS SEULEMENT

L’optimisation de l’éclairage artificiel d’un bâtiment vise le confort de ses occupants, mais aussi une moindre consommation d’énergie à l’usage, et donc la réalisation d’économies financières. En termes de confort, différents critères entrent en ligne de compte parmi lesquels: l’intensité de l’éclairage, sa répartition, sa couleur, le rendu des teintes, etc. Des études poussées peuvent être réalisées pour déterminer les besoins et les solutions adaptées, comme c’est souvent le cas pour les surfaces de bureaux. Mais il vaut aussi la peine de se pencher sur la question pour une habitation privée, d’autant que des économies sont à la clé! Avec les niveaux de performance énergétique toujours plus hauts, les consommations liées à l’éclairage commencent en effet à peser de façon significative dans la balance. Bien qu’il n’y ait pas de restriction en la matière, consommer moins est devenu, pour beaucoup d’entre nous, un leitmotiv qui va au-delà des législations. Il est donc naturel que l’évolution des mentalités et des constructions aille de pair avec un intérêt accru pour l’éclairage.

 

OPTIMISER L’ÉCLAIRAGE NATUREL 

Au niveau de la conception architecturale, la logique veut que l’on dispose les ouvertures vers l’extérieur en fonction des besoins : grandes baies pour les espaces de vie, ouvertures réduites ou inexistantes pour les locaux techniques, etc. Des ratios entre surface vitrée et surface de plancher déterminent l’éclairage naturel minimum pour répondre aux critères de salubrité. Les exigences légales varient dans les trois Régions du pays et dépendent de la position des fenêtres (en façade ou dans la toiture). Dans la logique des bâtiments efficients, il est conseillé de doubler les surfaces minimales pour tous les locaux où cela est possible, preuve de l’évolution de nos modes d’habitat. Cette logique permet évidemment d’utiliser au maximum les apports de lumière naturelle et de limiter le recours à l’éclairage artificiel.

 

Surface éclairante

 

RATIONNALISER L’ÉCLAIRAGE ARTIFICIEL

Les dispositifs d’éclairage artificiel sont indispensables lorsque la luminosité naturelle est insuffisante, mais aussi pour pallier d’éventuelles faiblesses ponctuelles de l’éclairage naturel dans le cadre de certaines tâches précises JVC 1504 - Projet 55 - La gestion de l’éclairage dans un bâtiment performant 2-5(plans de travail, bureau…). Une localisation et une définition précises des besoins permettent de choisir l’équipement adéquat et d’éviter une source lumineuse là où elle n’est pas nécessaire. L’emploi d’éclairages économes, comme les ampoules LED, s’est démocratisé et généralisé. Au niveau des appareillages, d’autres solutions sont facilement utilisables comme, par exemple, les détecteurs de présence. Les systèmes permettant la modulation automatique de l’éclairage artificiel en fonction de la luminosité naturelle se répandent également pour ajuster au mieux la consommation d’électricité aux besoins.

 

ÉCLAIRER SANS CHAUFFER!

Dans des habitats énergétiquement très économes, chaque source de chaleur compte, si bien que le principal souci n’est pas de lutter contre le froid, mais contre le chaud! Les appareils d’éclairage n’échappent pas à la règle! Dès lors, leur rationalisation devient nécessaire pour éviter la surchauffe et la consommation d’énergie liée au refroidissement de l’habitation.

 

Contactez-nous pour obtenir la suite de l’article : info@homeco.be

 

 

Posted in News, PROJET 55.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *