Architecture Projet 55


Le concept

 

Le Projet 55 consiste en la rénovation d’un bâtiment de boulevard en immeuble de bureaux pour notre société Homeco. Le bâtiment accueillera également des espaces de bureaux et de réunions partagés.

 

Vue arrière avant - après

Notre envie est de créer un cas relativement inédit à partir d’un bâtiment existant. Avec une visibilité notable de par le passage dense sur le boulevard et de par sa dimension, cette maison de maître jouit d’un certain prestige. En y expérimentant de nouvelles techniques et de nouvelles associations de matériaux  en vue de pousser au maximum les performances énergétiques, nous voulons faire de ce projet un exemple et une vitrine de notre savoir-faire.

 

Pour l’isolation, les matériaux dits écologiques seront privilégiés tels que le bois labellisé FSC, les panneaux de fibre de bois, de la cellulose de papier, etc. Pour les finitions intérieures, le choix a été porté sur des enduits, à base de chaux ou d’argile ainsi que les peintures à faible émission de COV. Enfin, les revêtements de murs et sols seront également écologiques et durables. L’accent sera donc mis sur le choix de matériaux à faible impact environnemental.

Au niveau de l’enveloppe, la façade patrimoniale sera rénovée et traitée de façon à retrouver son aspect d’origine, notamment en replaçant un balcon en façade avant.

A contrario, la partie arrière du bâtiment sera exprimée selon une architecture plus contemporaine. Les annexes existantes seront démolies pour être reconstruites en ossature bois isolée. Une isolation complémentaire extérieure et un crépi viennent renforcer cette structure et l’ancrage du projet dans le contexte. Les toitures des extensions seront végétalisées.

 

Des châssis à isolation performante et triple vitrage seront posés en remplacement des anciens et des protections solaires extérieures seront placées à l’arrière pour éviter les surchauffes en été.

 

Avec le souci d’allier les aspects « Patrimoine » et « Architecture », ce projet se veut faire office d’exemple parmi ses contemporains.

 

Implantation – organisation du bâtiment

 

Le projet est situé le long des boulevards de la ville de Mons et bénéficie d’une accessibilité favorable :

–        la gare de Mons est située à 20 minutes à pied ;

–        il y a de nombreux transports en commun à proximité dont plusieurs gratuits ;

–        de nombreux emplacements de parking publics sont disponibles ;

–        tout un ensemble de services et équipements se trouvent dans un rayon proches ;

–        etc.

Il nous semblait donc intéressant d’investir un bâtiment tel que celui-ci.

 

Espaces et organisation intérieurs

 

L’aménagement intérieur a été pensé pour atteindre deux objectifs :

–        maximiser les open space en vue d’installer des bureaux partagés ;

–        permettre la transformation future du bâtiment en une autre occupation (de l’habitat par exemple).

Le programme nécessaire est celui-ci :

–        bureaux : open space et bureau personnel ;

–        un accueil pour les personnes extérieures ;

–        des sanitaires ;

–        une douche ;

–        une kitchenette ;

–        une zone de détente ;

–        salle de réunion ;

–        les box regroupant : la « cabine téléphonique », du stockage, sanitaire, serveur, local poubelles, etc.

 

Espaces et volumes

 

Le co-working nécessite une circulation et une interaction importante entre les différents bureaux et personnes présentes. De ce constat, nous avons choisi une organisation autour d’un espace technique et de distribution central. La position de  cet espace est primordiale pour le fonctionnement et la flexibilité de notre projet.

 

D’une part, cet espace central sert de point de départ pour toutes les techniques. De cette manière tous les espaces sont facilement accessibles par le réseau de gaine, conduites, etc. Des salles d’eau pourront par exemple être aménagées à tous les étages, les longueurs de conduites s’en retrouvent minimisées. D’autre part, la proximité de la distribution verticale en fait un espace propice à la rencontre. 

Ce point nodal peut servir à la fois de hall d’entrée, d’espace d’attente et de rencontre, de valves, etc.
Un traitement adapté pour renforcer son caractère structurant est prévu :

–        cloison avec des portes intégrées, les box se fondent dans les parois du couloir ;

–        signalétique esthétique et adaptée (pictogramme géant, etc.) ;

–        pour absorber le flux de personne l’espace se dilate pour créer des espaces plus confortable : création d’un hall ;

–        cet endroit focalisera aussi l’information : éléments de communication (tableau, écran de réservation, etc.) ;

–        cet espace doit caractériser le bâtiment : il sera coloré et en matériaux résistants. Néanmoins, le caractère non porteur du nœud en fait un espace facilement adaptable. Cet aspect nous semble important car il permet un relooking facile du bâtiment ;

–        un faux plafond plus bas (2.50 m) viendra également renforcer son identité ;

–        etc.

 

Dualité patrimoine – architecture contemporaine

 

Un autre aspect important de notre projet est la dualité Patrimoine – Architecture contemporaine : il allie architecture patrimoniale en façade avant et contemporaine en façade arrière.

 

Les interventions sur la façade avant, inscrite au patrimoine, sont :

–        pose d’un nouveau balcon pour retrouver le caractère original du bâtiment.  Il sera par contre traité de manière contemporaine et rappellera la nouvelle affectation du bâtiment ;

–        des profilés métalliques placés devant les nouveaux châssis rappelleront l’expression des originaux en T ;

–        la mise à jour de niveaux de plancher permet une exploitation maximale dans les combles et la création d’un espace plus intime propice à la détente. Il a été décidé de les remplacer pour des questions de sécurité incendie et ceux-ci n’est plus planes ;

–        traitement de façade pour retrouver l’aspect original de la maçonnerie et des pierres.

 

L’intervention contemporaine consiste en la création de nouveaux volumes à l’arrière.

 En effet, en façade arrière, nous retrouvons des annexes en mauvais état et mal entretenues. Celles-ci seront démolies et reconstruites. La nouvelle façade exprimera une architecture plus contemporaine et surtout plus homogène et cohérente.

 

–        la volumétrie à l’arrière exploite toute la largeur du bâtiment, les éléments structurels intermédiaires (colonne existante) sont supprimés ;

–        les vues sont étudiées (vues sur les arbres côté rue), création d’un nouveau paysage (toiture verte, jardin avec des arbustes indigènes).

 

Homeco 2015-AA-XB.indB VERSION PRESENTATION BATEX P01Homeco 2015-AA-XB.indB VERSION PRESENTATION BATEX P01

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Eclairage naturel et artificiel dans la mise en valeur de l’architecture

 

Un éclairage de la façade avant est prévu, le principe de cette mise en lumière doit :

–        renforcer l’identité du bâtiment et mettre en valeur la façade. Le trottoir étant public, nous porterons une grande attention à l’intégration de l’éclairage dans la façade. A ce stade trois pistes ont été retenue : utiliser la corniche pour une lumière rasante, utiliser les cadres au niveau des baies, utiliser le balcon pour l’intégration d’un possible logo ou enseigne.

–        en plus des éléments architecturaux existants en façade, le nouveau balcon va apporter un jeu d’ombre et lumière (réflexions) inédit dans l’éclairage extérieur

 

A l’intérieur, l’éclairage prendra en compte de la destination de chaque local et sera notamment dynamique (voir page sur l’éclairage).

 

A l’arrière, l’éclairage servira à la mise en valeur du jardin (par exemple éclairage d’arbre remarquable). Il devra également pallier au manque de lumière en hiver en donnant un cadre de vue agréable et apaisant aux utilisateurs. L’éclairage servira également lors des événements dans le bâtiment (expositions à caractère culturel, networking, etc.).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *